mille neuf cent cinquante
un grenier solitaire
un rayon de soleil
dans une tabatière
un matin pas pareil

une malle en osier
une perruque rousse
plein de soir illustré
une main sans son pouce

dans un sous-verre rond
photo couleur sépia
une aïeule en chignon
qui s'appelait orpha

un tableau noir tout vert
une poupée de chiffons
une mouche téméraire
et des soldats de plomb

un traité de physique
des rimbaud des verlaine
un vieux train électrique
une cousine germaine

une fausse assurance
un tumulte intérieur
des amours qui commencent
l'illusion du bonheur