la folle entreprise
depuis longtemps je cours
je cours après le temps
parfois j'fais des détours
mais je cours tout le temps
sauf qu'entre deux amours
je n'cours plus qu'à mi-temps
et qu'dans les mauvais jours
je m'traîne plutôt lentement
mais je vous l'jure je cours
pour rattraper ce temps
qui fuit et qui s'encourt
inexorablement
à certains carrefours
je m'trompe de temps en temps
il faut alors que j'coure
plus vite et plus longtemps
ainsi jour après jour
voulant dompter le temps
je m'agite et je cours
infatigablement
je cours depuis toujours
depuis la nuit des temps
le temps est vraiment court
quand défilent les ans
je cours même à rebours
comptant tromper le temps
du soir au petit jour
ou bien inversement
insensible aux discours
à tous les arguments
à perdre haleine je cours
je cours comme un dément
mais j'ai le coeur bien lourd
et peur affreusement
quel que soit le parcours
d'avoir trop peu de temps
sans espoir ni recours
même en accélérant
pourtant je cours je cours
sans plus perdre de temps
plein de regrets d'amours
et d'inaccomplissement
à vrai dire si je cours
comme tous les inconscients
les aveugles et les sourds
je cours vers le néant
cet aller sans retour
ce fatal dénouement
car jamais à ce jour
nul n'a vaincu le temps