coeur de mère
ce gros bébé toujours si beau
qui fronce le nez dans son landau
c'est un miracle à chaque fois
c'est le printemps en alaska

ce gros bébé que l'on pouponne
brigand rieur qui s'abandonne
c'est un tyran rempli de charme
qui nous enjôle et nous désarme

ce gros bébé tout contre soi
si palpitant mouillé parfois
c'est l'engrenage de la tendresse
une innocence enchanteresse

ce gros bébé qu'on manipule
graine de nana ou petit jules
c'est comme un piège qui se referme
un cachot bleu où l'on s'enferme