23 h. le 23 juin

par la fenêtre
le vent pénètre
rafales bien-être
fraîcheur à naître

le petit train
dans le lointain
suit son destin
avec entrain

l'orage gronde
comme fin du monde
avant que l'onde
ne nous inonde

derrière le puits
noir dans la nuit
un chat s'enfuit
en quête d'abri

à l'intérieur
un bébé pleure
car l'heure c'est l'heure
lolo bonheur

temps immobile
instant fragile
paisible exil
loin de la ville

vers de gris