tristes truismes

quoi de plus con

que les caprices du destin
qu'une ficelle en chanvre indien
que cocufier un sicilien

qu'un simili jacques brel
qu'un tocard exponentiel
que la névrose obsessionnelle

qu'un discours politique
qu'une concubine hystérique
que l'argutie systématique

qu'un phylactère papal
que l'exode dominical
qu'un casse-bonbons congénital

qu'une couronne mortuaire
qu'une pédale sexagénaire
que les ghettos communautaires

qu'un glenffidich-coca
qu'un obèse en bermuda
qu'aller en stop à canossa

qu'un serment tatoué
qu'une snobinarde en harley
qu'un psychanalyste stressé

qu'un bébé-éprouvette
qu'une nymphomane satisfaite
qu'un assidu de la courbette

qu'une guerre de religion
que la java des neutrons
qu'un albinos en érection

qu'un placement en zaïres
qu'un tramway nommé désir
que partir pour un peu mourir

qu'un proxénète jaloux
qu'une nana qui fait miaou
qu'un touareg dans un igloo

qu'un pilier de comptoir
qu'une opinion péremptoire
qu'une marée rouge dans la mer noire

qu'une scène de ménage
que les fanas du bronzage
qu'un calliphore dans le potage

qu'un hamburger géant
qu'une gauloise pour un gitan
qu'une overdose à dix-sept ans

qu'une grosse chatte sous la loupe
que la thérapie de groupe
que dans le ciel voir des soucoupes

vers de gris